Réseaux

05novembre 2021   |   par Nicolas Goudenove

"Une simple question ce matin me parvient,
Comment vont tes réseaux sociaux dans le monde de demain ?
Qui sont-ils ? Comment s'en sortent-ils ?
Les rencontres-tu encore à portée de main ?

Sont-ils réels, virtuels ou défunts ?

Sans doute un peu tout ça à la fois,
Car tout dépend aussi et surtout de ce que nous en décidons et faisons aujourd'hui,
Et de la façon dont nous nous entretenons,
Et entre nous prenons soin.

Et puis quand, comment et pourquoi,
Nous nous croisons dans nos vies.

Des contacts éphémères ou des rencontres en renaitre humain ?

Des liens entre toi et moi.
Rien que ça...et ça fait tout aussi à la fois.

Mais comment savoir s'ils sont toxiques ou pas ?

Comment ressentir s'ils sont trop serrés ou pas ?

Et à force de les tisser et les déployer,
Sont-ils agréables ou trop aliénant parfois ?

Cette réponse je ne la possède pas,
Tout dépend peut-être des épreuves que nous traversons ou pas...

De qui nous entoure et nous côtoie dans d'autres vies ou pas.

Ce que j'entends cependant dans ce mot "virtuel",
C'est un peu comme une vie qui tue le réel,
Aussi lorsque je ressens cela,
Une part de moi me dit
Bats des ailes et envole toi, dans ton imaginaire,
Mais aussi en Nature, prendre l'air.

Tu y trouveras d'autres réseaux qui font battre le monde, et sans violents combats,
Dont tu peux t'inspirer et te nourrir à chacun de tes pas.

Tu pourras même y liker tout ce qui en toi vibrera,
Sans aucune censure ni promesse ni contrat.

A toi de voir, si tu deviens ami avec ça,
Just un live au plus profond de toi,
Sans écran ni clavier,
Et sans te soucier de combien te suivront
Dans tes intimes sensations.

Vis et branche toi sur ta réelle lunaison.

Te voilà projeté dans une autre dimension
Simplement le cycle de ta saison.

Avec ces hauts ou ces bats,
Et ce que tu feras...pour toi,
Et pour d'autres que toi...ou pas.

Au fond, tout cela t'appartient.

Quel que soit ce qu'en pense le voisin...de ton réseau souterrain,
Et qui peut-être celui qui en sortira
Au grand jour pour demain."