Des mots doux

31 octobre 2021   |   par Nicolas Goudenove

"Marchant de bonne heure,
Plus tôt...que marchand de bonheur.

Une autre façon peut être de commencer une journée,
Une manière autre que celle de commercer à tout prix.

Cesser tout marchandage avec soi-même,
Afin que soi m'aime reste disponible et gratuit.

Délicieux charabia matinal
Pour lequel seul compte le plaisir des mots,
Et avouons-le aussi, la vibration de ces derniers.

Car l'intention au moment de leur rédaction
Est bien sûr d'en faire des mots calmants et ressourçants.

De naturels médic'aimants,
Plus attirants que repoussants,
Et les ondes feront le reste,
A la fois le voyage et sa destination.

A l'arrivée de ces derniers,
Un récepteur ou une réceptrice,
Un lecteur ou une lectrice,
Un spectateur ou une spectatrice,
Un auteur ou une actrice,
Un réalisateur ou une réalisatrice.

Les mots n'ont de valeur que celle qu'on leur attribue,
Mais qui sait quelle magicienne ou sorcier de la tribu,
Saura les appliquer à l'attention de celle ou celui qu'ils pourront soulager.

Des beaux mots coeurs,
Du beaume au coeur,
Fini les maux moqueurs,
Au coeurs de nos heures contraintes ou contrariées,
Juste des vibrations, de coeur à coeur,
Juste le langage du vainqueur,
Marchant de bonne heure,
Et deux des plus puissantes humeurs,
La Joie et la Paix intérieures,
Quelle que soit la météo extérieure."