Déc'haine toi

30 octobre 2021   |   par Nicolas Goudenove

"Des déchets de haines,
Des chaînes rouillées et brisées,
De ces images du passé,
Nous avons à présent à nous soulager.

Et chasser celles et ceux qui voudraient
A nouveau nous les passer
Nous qui sommes épris de vie et de Liberté.

Aussi commençons par les sortir,
En douceur et douces heures ... de nos pensées
Et de tous ces moyens employés pour y accéder,
A notre insu et aussi souvent subliminalement.

Nous pouvons aussi cesser de les nourrir,
De nos peurs et nos si nombreux délires
Qui constituent ces ingrédients qui les alimentent tant.

Toutes ces tentatives d'asservissement,
Ces projets d'emprisonnement,
Ces barrières, interdictions et autres poisons
Se trouvent dans nos individuels "en dedans",
Et plus nous les déployons et les partageons,
Et plus ils nous transforment collectivement.

Tous les médias et autres moyens de communication
Représentent les véritables voies d'administration,
De faux traitements, de désinformations,
Des paradoxales injonctions aux infernales injections.

Alors comment faire autrement
Comme enfer si troublant
Pour reconsidérer nos vies entièrement ?

Redonnons la parole et le chant
A chacun de nos propres enfants,
Et commençons là aussi tout simplement
Juste sincères et authentiques intérieurement.

Nos propres projections
S'afficheront sur d'autres écrans
Et de sales obscures nous deviendrons
Au fil du temps,
Lumières et éclaireurs extérieurement.

Toutes ces chaînes et autres haines
Appartiennent à d'autres épopées,
Dont chacune et chacun a symboliquement hérité.

Déposons-les aux encombrants
Et soulageons nos enfants
Et puis leurs descendants,
Tu sais ? Ceux qui font de nous des parents,
Puis grands parents, et enfin ascendants,
Des gens attentionnés responsables et aimants,
Cela aussi soit dit en passant.

Et si il te reste quelques maillons dans ton environnement,
D'autres chaînes peuvent se nouer et se déployer en quelques précieux instants.

Des chaînes d'amour, et de solidarité,
De joyeux artisans et artistes d'un monde
Qui se construit déjà, sous nos yeux et en ce moment.

Il n'appartient qu'à nous de le forger, de le consolider,
De nous y attacher sérieusement.

Déchaine-toi car ce monde là n'attend pas !

Il a besoin de tous...et c'est URGENT.

Ton cœur, tes bras, et celles et ceux autour de toi,
Qui comme moi, comme Nous tous ici bas,
Sommes venus exprès pour bâtir ce monde là.

Car ces chaînes, une maille à l'envers, une maille à l'endroit,
Sont juste le reflet, le résultat et l'empreinte,
De chacun de nos pas,
Depuis le premier homme qui a pris la première femme dans ses bras,
Car il se dit depuis la Nuit des Temps
Que tout a bien commencé comme ça.

Et que l'on peut en renaître autrement
A tout moment, depuis Ici et Maintenant"