Attention

25 octobre 2021   |   par Nicolas Goudenove

"Attention...Effraction.

De nos avis, de nos accords,
De nos vies et sur nos morts.

Aux tensions et frictions
Et aux envies de corps à corps.

Infraction !

Une violence en silence
Qui progressivement monte en surface.
Autant de dégâts en soi
Que ceux dont on ne voudrait pas
Par injection,
Par injonctions,
Et qui mènent au même résultat.

Alors pourquoi poursuivre la promotion
D'un cyber-monde dont une grande majorité ne veut pas,
Alors qu'un si beau monde nous héberge déjà ?

Exposer les prédictions
Renforce le jeu des diaboliques perversions
Et autres orchestrations de manipulation.

C'est devenir le relais tant désiré
Et à grands renforts de gratuites publicités
De ce contre quoi on se dit lutter.

C'est aussi ce pourquoi il y a d'autres choix
Se concentrer massivement sur ce en quoi,
Et ceux et celles en qui l'on croit.

A commencer par Soi.

Non pas le chacun pour Soi,
Mais plutôt considérer en soi,
Chaque un, chaque une, comme un tout,
Où se cotoient nos anges et nos démons,
Et surtout ce que nous en faisons.

Le reflet de qui chaque jour nous croisons.
Bien nourris ou affamés,

Les voici disposés à nous servir à volonté.

Pour quel dessein, pour quels projets,
Nous qui ne sommes que des antennes et relais,
Comme il en a toujours été.

De nos vies antérieures,
De nos passés de moines en prieuré
Ou de conquérants chevaliers
De larmes et de sang assoiffés
De l'arme trop facilement dégainée
Dès que l'on se sentait insulté, offusqué, mal luné.

Qu'en est-il aujourd'hui ?

Qu'en renait-il pour demain ?

Suspendu aux branches de mes rêves pour l'Humain,
Suspendu, en trêve d'urgences du soir au matin,
J'observe en silence
Et poste mes cris vains depuis avant-hier,
Et puis hier, pour aujourd'hui et demain.

Sus...pendu...au bûcher...

A ces cris enfouis de mes anciennes vies,
Je me replis, sur mon tapis,
Je questionne ou je pardonne,
Tantôt diable et autrefois serviteur
D'un ou plusieurs Dieux
Selon l'époque et le lieu.

Je me pose et je ferme les yeux.

J'inspire et j'expire
Attention...

Concentration...

Autres tensions et contractions
Qui s'évaporent et se dissipent.

Et dans cet intime rapport à la vie,
Je reste mon unique maître et disciple.

D'ici peu...la Paix...plutôt que l'épée
Parce qu'en moi je l'ai décidé
Quel que soit le prix à payer.

Peut-être pourrais-tu toi aussi essayer..."