Lettres chères aimées

O1 octobre 2021   |   par Nicolas Goudenove

"A celles et ceux qui ont perdu un être cher,
L' être sûr vit en dehors de la chair
Et c'est cette énergie que mes chères lettres vous envoie.

Car l'âme agit souviens toi.

Même s'il lui suffit d'un doux glissement de doigt.

Qu'importe la technologie
Les maux et les mots ne sont qu'un cœur qui bat.

Et moi tu vois, je me nourris de cela.

C'est ce qui fait battre le mien
Sans davantage de raison à tout ça
Si ce n'est relire et relier des chemins
Pour d'autres humains qui ne les voient pas.

Alors lorsque ces ondes me traversent
Je ne veux pas faire d'autres choix
Que laisser infuser ce qui me vient,
Afin que d'un seul jet je te l'adresse.

Rien de tel que le matin
Lorsque tout est calme et serein.

Je te devine petit sourire en coin
A l'idée de celle ou celui qui revient.

Que ces mots rejoignent tes maux,
Et qu'ils les transforment en chemin
Rien de plus rien de moins
Petit bonjour depuis ma main
D'autres coeurs un peu plus lointains
Ou qui sait,
Peut-être juste à portée de mains
De l'autre côté, pas si loin.

Respire, inspire, expire,
L'amour en est le pas sage
Et pas vraiment clandestin.

Oublie donc tout tes chagrins
Car tous nous disent qu'ils vont bien."