Au coeur de la tension

22 septembre 2021   |   par Nicolas Goudenove

"Depuis que j'ai quitté le monde des Urgences,
Je me retrouve davantage en Paix, dans le silence,
Un peu plus éloigné de toute idée de violence.

Comme une forme d'abstinence.

Même si rien de tout cela n'était décidé à l'avance,
Une part de moi apprécie lentement cette mise à distance.

L'autre part, quant à elle, contient encore des résidus de souffrances.

Et il me faut encore faire preuve d'une grande vigilance,
Afin de les accueillir en pleine conscience,
Et à la magie du temps faire une entière confiance.

Un bel écart entre le véritable soin et la notion d'urgence.

Entre agitation généralisée et indifférence manifestée,
Tout ce qui fut involontairement chargé au cours de tant d'années,
La tête a de quoi turbiner à longueur de journée.

Alors autant confier au coeur toute la suite à donner
Lorsqu'il s'agit d'apprendre à se nettoyer et se recentrer.

Et dans ce monde en pleine ébullition,
Où chaque matin est source de nouvelles révélations,
Avant de passer soi-même à l'action,
Et d'accomplir toutes formes de nouvelles résolutions,
Voici venu le temps sacré de la prière et de la méditation.

Une nouvelle urgence au coeur de nos collectives tensions,
De nouvelles attentions afin de cesser toute inconsciente participation
A toutes ces incessantes et technologiques connexions,
Elles aussi vecteurs de violence ou de pollutions.

Un retour à la Source,
Avant une nouvelle direction,
Un autre sens,
Comme une paisible et sereine renaissance,
Au coeur de ma véritable mission,
Calé sur ma propre respiration.

Un simple et quotidien
Rappel de l'attention."